Bilan

Bilan de la seconde guerre mondiale

Comme le montre ce graphique, plus de la moitié des victimes furent de

Bilan humain

Bilan des victimes
Pays Militaires Civils Total
URSS 13 700 000 7 700 000 21 400 000
Chine 1 324 000 10 000 000 11 324 000
Indonésie - 4 000 000 4 000 000
Allemagne 3 250 000 3 810 000 7 060 000
Pologne 320 000 5 500 000 5 820 000
Japon 1 300 000 700 000 2 000 000
Yougoslavie 300 000 1 400 000 1 700 000
Roumanie 520 000 465 000 985 000
Hongrie - - 750 000
Grèce - - 574 000
France 238 000 330 000 541 000
Autriche 380 000 145 000 525 000
Italie 330 000 80 000 410 000
Tchécoslovaquie - - 400 000
Royaume-Uni 326 000 62 000 388 000
États-Unis 200 000 - 293 000
Pays-Bas 198 000 12 000 210 000
Belgique 76 000 12 000 88 000
Finlande - - 84 000
Canada 45 000 - 45 000
Inde 87 000 1 500 000 1 587 000
Australie 29 000 - 29 000
Albanie - - 28 000
Espagne 12 000 10 000 22 000
Bulgarie 19 000 2 000 21 000
Nouvelle-Zélande 12 000 - 12 000
Norvège - - 10 262
Afrique du Nord 9 000 - 9 000
Luxembourg - - 5 000
Danemark 4 000 - 4 000
Nombre total des victimes 22 681 000 30 868 000 56 125 262

 

Source chiffres France : "Histoire : le Monde de 1939 à nos Jours" (Ed. pour Lycées - Terminales), Collection J. Marseille, NATHAN. 1998 , Inde et Indonésie : Commonwealth war graves Commission.

Ce conflit fut le plus coûteux en vie humaine de toute l'histoire de l'humanité. On recense environ 60 millions de morts (dont 45 millions à cause des combats et des bombardements) et plus de victimes civiles que militaires.

Des peuples entiers sont presque décimés (ainsi on comptait 7 millions de Juifs avant la Guerre et seulement 1 million après) et des populations sont détruites. La Pologne a perdu 15% de sa population.

Des régions et des villes sont ravagées (Caen, Hiroshima, Nagasaki, Tokyo, Hambourg, Dresde, Stalingrad, Leningrad, Sebastopol, Kharkov, Varsovie, Budapest, Berlin…).

La maladie et la malnutrition résultent de la guerre, un rationnement draconien se met en place (en France 200 gr/jours de pain et moins de 200 gr/sem de viande).

Bilan matériel

L'Europe est détruite.Les bombardements ont détruit usines, moyens de transport, réseaux de communication, immeubles et villes entières. Tous ces bombardements affaiblissent l'Europe, plaçant les États-Unis en position d'hégémonie économique. Plus des trois-quarts des réserves d'or mondiales sont détenus par le trésor américain. En 1947, tant pour relever l'économie européenne, qui reste le principal partenaire des Américains, que pour faire front à l'expansion communiste, le gouvernement américain met en œuvre le plan Marshall. Pour les États-Unis, la Seconde Guerre mondiale, en imposant une économie de guerre ou keynésianisme militaire a mis fin à un marasme économique qui n'avait été que partiellement été résorbé par le New Deal. L'URSS reste la plus touchée par les dégâts matériels.

Bilan psychologique

Toutes les familles des victimes sont toujours sous le choc de cette guerre très meurtrière… il faudra des années pour rétablir l'ordre dans leurs têtes. De plus, les personnes qui ont survécu aux camps de concentration ont énormément de difficultés à vivre "comme avant". Les souvenirs qui les hantent jours et nuits sont traumatisants. Enfin, l'arme atomique, qui a montré ses capacités destructrices à Hiroshima et à Nagasaki, les 6 et 9 aôut 1945, a marqué les esprits du monde entier, par le nouveau type de conflit qu'elle symbolise. Ainsi pour eux, comme le dira l'ecrivain Albert Camus, "le seul combat qu'il vaille encore la peine de mener, c'est la paix".

Bilan économique

L'Allemagne nazie a mis en place une politique de pillage intensif : plus de 20% de la production agricole réalisée durant la guerre furent prélevés.

  • En France :

Le Régime de Vichy avait mis en place une énorme masse monétaire sans contre-partie dans la production. Cela entraîna la France dans la roue sans fin de l'inflation.

  • Dans le reste de l'Europe occupée :

Pour l'Angleterre : Les États-Unis avaient prêté 4,33 milliards de dollars à la Grande-Bretagne en 1945 tandis que le Canada lui avait alloué 1,19 milliard de dollars américains en 1946, avec un taux d'intérêt annuel de 2%. Au total, la Grande-Bretagne aura remboursé 7,5 milliards de dollars aux États-Unis et deux milliards au Canada qui auront été remboursés en totalité par un dernier versement le 31/12/2006.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site